LJC

Forum Conteurs, Musiciens, Compagnies Médiévales, structures culturelles...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Légendes Arthuriennes

Aller en bas 
AuteurMessage
Faenor
Rang: Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 742
Age : 53
Localisation : Aix-en-Provence
Emploi : Conteuse-Musicienne
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Légendes Arthuriennes   Ven 16 Fév - 11:26

gandf c'est d'après mon bouqin: "Contes et légendes Celtes", par Jean MARKALE, que je viens commencer ce sujet passionnant! tagad
Voici, pour commencer, la première partie de...

Le Lac de l'épée.

A cette époque, il y avit des guerres continuelles entre les Bretons et les peuples qui voulaient s'emparer de toute l'île.
Ces peuples venaient des terres froides et cherchaient à s'établir par tous les moeyns sur notre île.
Alors, les chefs réagirent et repoussèrent ceux qui nous envahissaient.
Pour mener ce combat, ils choisirent un homme: ce fut Arthur!
Il combattit les ennemis avec vigueur et les repoussa pendant longtemps!...
Mais il fut trahi par un homme du nom de Mordred, l'un de siens.
Mordred voulait le pouvoir, provoqua Arthur et dressa une armée contre Lui.
Arthur rassembla ses hommes et les deux armées se confrontèrent sur les bords de la rivière Camel, et ce fut une sanglante bataille.

Il ne resta guère de survivants, mais Arthur qui s'était dépensé sans compter, faisait des prouesses avec sa lourde épée qu'il savait manier mieu que quiconque;
Telle une foudre violente (telle est la singification du nom d'Excalibur), l'épée d'Arthur s'abattait sur les têtes et les épaules de ceux qui osaient se dresser contre le roi des Bretons.

Il arriva un moment où Arthur et Mordred se retrouvèrent seuls, face à face, sur un pont qui traversait Camel.
Ils se regardèrent un instant, mesurant l'un et l'autre leurs forces, bien décidés à mener le combat jusqu'au bout.
Chacun savait que l'autre ne lui ferait aucune grâce et que cette rencontre devait les conduire à la mort.
Tels deux monstres se disputant une proie, ils s'assénirent de coups d'épée, recouverts de sang et de sueur, mais leur fureuer guerrière était si grande qu'ils ne ressentaient aucune douleur ni fatigue.
Le jour s'avançait, et aucun ne semblait l'emmener sur l'autre.
Pourtant, le moment vint où Arthur transperçat le corps de Mordred par son épée Excalibur.
Celui-ci poussa un cri horrible, mais avant de tomber, il eut le temps de donner un dernier coup mortel à Arthur.
Puis il s'effondra sur le sol...et ne bougea plus.
Le Roi, en titubant, dégagea son épée du corps de son adversaire et s'en alla, le long de la rivière Camel.
Il s'accroupit en se rinça le visage avec l'eau déjà rougie par les sang de la bataille.
L'un de ses serviteurs s'approcha de lui pour le soutenir.

- quittons cet endroit! dit péniblement le roi à bout de souffle, je ne veux pas mourir ici!

Le serviteur guida les pas d'Arthur, mais celui-ci, niant sa souffrance, marchait en silence, poussé par une volonté plus puissante que la mort qui, lentement, semblait envahir ses traits.
Arriva pourtant un moment où ses jambes ne le portant plus, il dut s'arrêter et se coucher sous un arbre, à l'abri du soleil.
Il contempla Excalibur longuement, et le serviteur l'entendit pleurer:

- ha! ma bonne épée! disait-il, en quelles mains vas-tu tomber? peu d'hommes sont dignes de te brandir sans en avoir la main brûlée par ta chaleur qui en émane.
je ne veux pas qu'elle soit recueillie par des gens indignes!...
Il remit l'épée dans le fourreau et appela son serviteur.

- derrière cette colline, reprit le roi, il y a un Lac. Prends mon épée, va-t'en jusqu'au bord de ce Lac, et jette-la dedans!!!



.../... à suivre!!! time

_________________
Belle et Douce Journée à vous! /I\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesduchene.blogspot.com
Faenor
Rang: Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 742
Age : 53
Localisation : Aix-en-Provence
Emploi : Conteuse-Musicienne
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: Légendes Arthuriennes   Ven 16 Fév - 12:03

.../... suite!!!

- c'est pitié de perdre ainsi une si bonne épée! s'écria le serviteur, bien étonné de l'ordre du roi.
- Peu importe! fais ce que je te dis...
- Mais seigneur, dit encore le serviteur, je ne peux pas te laisser ainsi tout seul!!!
- je t'ai ordonné quelquechose, cria le roi. Fais-le avant qu'il ne soit trop tard, et sans discuter davantage!!.

Le serviteur prit l'épée entre ses mains, avec une sorte de crainte, et, à contre-coeur, il gravit les pentes de la colline, de l'autre côté, il aperçut en effet un Lac dont les eaux calmes et tranquilles reflétaient la lumière du soleil déclinant.
Il descendit rapidement jusqu'au rivage, mais considérant l'épée dans son fourreau, il ne put se résoudre à la jeter au milieu du Lac...
Il la cacha sous une grosse pierre et revint auprès d'Arthur.

- est-ce fait? demanda celui-ci.
- seigneur, dit le serviteur, j'ai agi selon tes ordres.
- et que s'est-il passé? demanda Arthur.
- rien d'extraordinaire, répondit le serviteur. J'ai jeté l'épée dans son fourreau au milieu du lac, et elle a disparu dans la profondeur des eaux.

Arthur se mit à gémir:
- tu n'es qu'un menteur! dit-il. Retourne là-bas, et jette l'épée dans le Lac!!!

Quelque peu surpirs par l'attitude du roi, le serviteur grimpa une nouvelle fois les pentes de la colline et redescendit de l'autre côté, jusqu'au rivage.
Là, il reprit l'épée qu'il avait cachée et se préparait à la lancer, quand il se dit qu'il serait vraiment regrettable de perdre une si belle et redoutable épée.
Il la cacha de nouveau sous la pierre, et c'est le fourreau seul, qu'il jeta au milieu du Lac.
Le fourreau disparut sous les eaux qui en furent à peine troublées.

Il revint aussitôt vers Arthur qui était toujours sur le sol, souffrant de plus en plus de sa blessure.
- alors? dit le roi, tu l'as fait?!
- Oui seigneur! je t'ai obéi, bien que j'ai eu grande tristesse!
- et qu'as-tu vu?
- rien qui vaille la peine d'être signalé, seigneur. J'ai vu l'épée disparaite sous les eaux, rien de plus.

Le roi se mit alors à pleurer:
- Ah! dit-il, pourquoi suis-je ainsi trahi? malgré mes ordres, tu n'as pas jeté l'épée dans le Lac, mais tu cherches à me le faire croire. Retourne làa-bas, dit-il dans un souffle difficile, et jette l'épée dans le Lac!...

Complètement abasourdi, le serviteur refit encore une fois le chemin.
Cette fois, il n'y avait plus à hésiter:
Il brandit l'épée et la lança, au milieu du Lac....

...Elle tournoya un moment dans les airs et, au moment où Elle allait toucher la surface de l'eau, une main surgit des profondeurs et l'empoigna!!.
Cette main se souleva quelque peu et agita l'épée 3 fois avant de disparaitre sous les eaux dans un grand tourbillon...

Quand le serviteur revint auprès d'Arthur, il lui raconta ce qu'il avait vu!
- c'est bien, dit le roi. Et maintenant, laisse-moi seul. C'est encore un ordre, et je eux être obéi, quoi que tu penses!..

Le serviteur s'éloigna plein de tristesse.
Il marcha longtemps et parvint ainsi au rivage de la mer.
Là, il vit un bâteau qui quittait la côte. Sur le bâteau, il y avait des femmes, vêtues de manteaux magnifiques, qui chantaient d'étranges refrains.
Et tandis que le soleil disparaissait, le bateau s'évanouit dans la brume.



_________________
Belle et Douce Journée à vous! /I\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesduchene.blogspot.com
 
Légendes Arthuriennes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les légendes arthuriennes
» légendes arthuriennes
» Lecture d'initiation à la légende arthurienne
» Vos couples de légendes
» Légendes Médiévales (ou peut-être pas d'ailleurs !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LJC :: MYTHES-CONTES-LEGENDES :: Contes & Légendes :: Légendes-
Sauter vers: