LJC

Forum Conteurs, Musiciens, Compagnies Médiévales, structures culturelles...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Légendes Druidiques

Aller en bas 
AuteurMessage
Faenor
Rang: Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 742
Age : 54
Localisation : Aix-en-Provence
Emploi : Conteuse-Musicienne
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Légendes Druidiques   Lun 21 Mai - 9:49

YMIR, LE GEANT DES GLACES

A l’aube du temps, l’espace n’était qu’un abîme sans fond, stérile et désert, limité au nord par le pays des glaces et au sud par le pays du feu. Du premier, monde de nuées et de ténèbres, coulaient douze fleuves de glace. Au coeur du pays de feu naissaient au contraire des rivières d’eau chaude qui se couvraient de givre à l’approche des régions froides avant de se figer, prisonnières de l’immensité glacée. Ainsi, l’Abîme originel fut il comblé peu à peu par des masses d’eau solidifiée par le froid.

Sur cette banquise désolée, le vent du sud se mit à souffler, un vent tiède qui réchauffa la surface gelée. La glace commença à fondre. Une première goutte d’eau se forma, suivie d’une deuxième , puis de beaucoup d’autres, et le miracle se produisit: animées d’un souffle mystérieux, les gouttelettes se rassemblèrent pour former le corps d’un géant, Ymir. Par quel prodige eut-il chaud dans cet univers glacial ? Nul ne le sait, mais il se mit à transpirer, et de sa sueur naquirent deux autres géants, un homme et une femme. Tandis qu’ils s’éveillaient lentement à la vie, de nouvelles gouttes d’eau ruisselèrent à la surface des blocs de glace et un quatrième être vivant apparut, la vache Audumla. De ses pis gonflés coulaient quatre ruisseaux de lait, auxquels se nourrirent Ymir et ses descendants, les géants. La vache Audumla en léchant les blocs de glace qui l’entouraient découvrit un cinquième être vivant: Buri qui épousa bien vite la géante. De leur union naquirent les premiers dieux du monde: Odin, Vili et Vé.

Entre les géants et les dieux, ce fut la guerre, violente, impitoyable. Les géants y trouvèrent la mort, mais l’un d’eux réussit à prendre la fuite avec sa femme vers les régions les plus désolées du pays de givre où ils perpétuèrent leur race. Inerte, le corps d’Ymir gisait sur le sol, recouvrant de sa masse gigantesque l’amas chaotique des blocs de glace. Les dieux étaient bien content de demeurer seuls maîtres de l’univers. Mais quel univers ! En regardant le paysage triste, morne et glacial qui les entouraient, ils décidèrent de le transformer et de créer un nouveau monde. Ils utilisèrent le corps de leur ancien ennemi le géant Ymir pour façonner une lourde masse sans vie qu’ils lâchèrent dans l’ether: Le Plan Matériel.

Du corps du géant naquirent les montagnes, les mers, les rivières et les lacs. Ses cheveux prirent racines et devinrent des arbres puis des forets. Posant ensuite le crâne d’Ymir sur quatre piliers, les dieux en firent la voûte céleste. Ils la décorèrent de milliers d’étincelles qu’ils trouvèrent au pays de feu et la plus grosse flammèche devint le soleil. Il mirent de l’ordre dans leur création en réglant la succession des saisons, des jours et des nuits.

Fort content de leur travail, ils s’accordèrent un peu d’amusement et de distraction. Ils édifièrent un merveilleux palais céleste, plus vaste qu’une ville où ils organisèrent des fêtes somptueuses qui rassemblaient un grand nombre de dieux et de déesses. De temps en temps, ils descendaient sur le Plan Matériel en empruntant les arc en ciel qui leur servaient de ponts.

Longtemps, la surface de la terre ne fut habitée que par les nains, race de petits êtres pétris dans la chair du géant Ymir. Ils creusaient des galeries et ils vivaient sans voir le soleil, forgeant sans cesse les matériaux qu’ils trouvaient. Un jour, alors qu’ils se promenaient le long d’une plage du Plan Matériel, Odin, Hoener et Lodur trouvèrent deux troncs d’arbres secs.
Odin proposa de leur donner la vie et leur fit dont du souffle vital, Hoener leur fit cadeau de l’âme et de la raison et Lodur les réchauffa et les peignit aux couleurs de la vie.
Les troncs s’animèrent, changèrent d’aspect et devinrent le premier couple d’êtres humain

_________________
Belle et Douce Journée à vous! /I\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesduchene.blogspot.com
La baleine
Nain
avatar

Féminin Nombre de messages : 170
Age : 60
Localisation : Nieul sur mer (La Rochelle)
Emploi : conteuse/chanteuse
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Belle histoire...   Ven 25 Mai - 18:55

....pleine de rebondissements, et qui pourrait donner naissance à un spectacle grandiose! Y'a du boulot!
Merci Faenor

De mon côté, j'ai découvert un livre de contes qui viennent des Comores, que je vous recommande chaudement. Il s'appel :
Nom de la collection : "Aux origines du monde"
nom du livre : "Contes et légendes des Comores"
Editions :Flies France
Auteur : le conteur Comorien Salim HATUBOU

J'ai commençé a en raconter : gros succés!
Je vous en livre un ici, pour que vous ayez un apperçue!


Autrefois, dans un petit village, vivait une petite femme vieille et sans âge. Nul ne se souvenait du moment de sa naissance, ni même de son enfance. Elle avait toujours été là, disait-on, et certains allaient jusqu'à prétendre qu'elle était plus âgée que les pierres et les arbres!
Dans ce village là, le soleil était l'ami des habitants. Tous les jours, il s'arrêtait pour discuter avec les uns et les autres.
Un matin, la petite vieille femme partit aux champs, par ce qu'elle avait encore la force d'un zébu. Mais à la nuit tombante, elle ne regagna pas sa case. Tous les villageois, inquiets, la cherchèrent longuement et partout. En vain! Trois jours et trois nuits passèrent et la vieille petite femme resta introuvable. Certains avancérent qu'elle avait du être mangée par des djinns malfaiteurs, d'autres soutenaient l'hypothèse que les crocodiles en avaient certainement fait un festin, somme toute bien maigre!
Le soleil, qui parcourait le monde, la chercha à son tour. Il demanda des nouvelles aux oiseaux, à la lune, aux étoiles...Mais personne ne l'avait vu!
Les hommes, résignés, firent donc la prière de l'absente, et la vie reprit son cours.
Mais voilà qu'un jour, à l'aube, un homme courut dans le village en hurlant:
"Elle est revenue! Elle est revenue!"
Tous les villageois se réveillèrent en sursaut et trouvèrent la petite vieille femme, tranquillement assise sur un rocher, à l'entrée du village.
Le maître du tambour fit résonner son tam-tam et toute la population dansa et chanta.
"Où étais-tu ? lui demanda le chef du village
Alors, celle-ci raconta :
"- Je reviens d'un pays lointain, un pays de lumière.
- Comment s'appelle donc ce pays là ?
- Allahalélé, répondit-elle. A Allahalélé, le patriarche s'appelle Gombé et il m'a fait don de sa plus grande richesse!
La revenante montra une petite marmite en terre.
- Voyez vous, dit-elle, avant de l'ouvrir, il me faut dire le nom du pays des lumières, et en retour, vous devez prononcez celui du patriarche Gombé. Tel est le pacte que j'ai scéllé avec les autorités de Allahalélé. Si je ne le respecte pas, je deviendrai muette, et si vous ne dites pas "Gombé", vous deviendrez sourds! Mon pacte est aussi le vôtre!"
Les villageois, curieux de savoir ce que pouvait contenir cette petite marmite en terre, acceptèrent le pacte.
Alors la vieille petite femme lança :
-Allahalélé!
Et le villageois répondirent en choeur
- Gombé!
la vieille petite femme souleva le couvercle, et soudain, une très belle mélodie s'éleva, et de merveilleuses histoires commençérent à sortir de la petite marmite en terre.Tout le monde était subjugé et ravi. Aucun ne songea à manger, tellement les histoires étaient envoûtantes.
le lendemain, le soleil fit son entrée dans le village et trouva tous les villageois assis autour de la petite marmite en terre. Il les salua, mais personne ne leva le regard ni ne lui adressa la parole. Tous étaient captivé par les histoires. Tantôt ils riaient, tantôt ils pleuraient. Le soleil déçu, continua son chemin.
Le troisième jour, le soleil passa et salua les villageois, qui ne lui prêtèrent pas la moindre attention.
Le quatrième jour, le soleil ne passa pas par le village, mais ses habitants s'en moquèrent; eux, ils avaient la petite marmite en terre qui les distrayaient et les rendait heureux!
Une semaine s'écoula avant que les villageois ne se rendent enfin compte que la présence du soleil leur était indispensable. Mais quand ils le prièrent de revenir, celui-ci répondit :
- Vous n'avez pas besoin de moi, vous avez la petite marmite en terre!
- Reviens, ami soleil, reviens!
Mais le soleil se laissa longtemps désiré. Finalement, il proposa :
-Je suis d'accord pour revenir, mais je ne veux plus jamais voir vtre petite marmite en terre!
Les villageois acquiescèrent...et convinrent entre eux de ne sortir écouter les histoires de la marmite, que la nuit, en l'absence de l'astre de lumière!

Voilà pourquoi, pendant si longtemps, on ne racontait jamais d'histoire en présence du soleil, mais le soir à la veillée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.anneducol.fr
Faenor
Rang: Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 742
Age : 54
Localisation : Aix-en-Provence
Emploi : Conteuse-Musicienne
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: Légendes Druidiques   Dim 27 Mai - 11:23

Hooooooo! j'aime beaucoup, beaucoup, Dame Baleine!
j'ai imprimé!! merci pour les références du bouquin également!
si tu as des références que te souhaites nous faire partager, n'hésite surtout pas à ouvrir un nouveau sujet pour nous en parler!
moi-même, je vais m'y mettre aussi, car j'en découvre chaque jour, et c'est un peu comme....cette fabuleuse marmite!!

encore Merci pour ce Conte! papillon

_________________
Belle et Douce Journée à vous! /I\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesduchene.blogspot.com
Rakaniac
Nain
avatar

Masculin Nombre de messages : 122
Age : 61
Localisation : Belgique
Emploi : Employé en gestion
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Bravo !   Lun 28 Mai - 17:48

Deux très belles histoires en fait !
ça me fait plaisir de retrouver mes conteuses habituelles en pleine forme.applause
La Tradition est décidément un réservoir inépuisable d'histoires pleines de bon sens et de sagesse.
Merci à vous de continuer à nous les transmettre.

Tradition, tu es là pour qui veut bien l'entendre
Tradition il y a tant de belles choses à apprendre
Il faut juste de sentir, ou voir ou écouter
Tout ce dont l'existence veut nous faire profiter...

Bisous Rakaniens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musique-celtique.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légendes Druidiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Légendes Druidiques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos couples de légendes
» Légendes Médiévales (ou peut-être pas d'ailleurs !)
» Contes et Légendes Nathan
» Légendes de fleuves volés
» Esch sur Sûre - Nuit des Légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LJC :: MYTHES-CONTES-LEGENDES :: Contes & Légendes :: Légendes-
Sauter vers: