LJC

Forum Conteurs, Musiciens, Compagnies Médiévales, structures culturelles...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joyeuse Misère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faenor
Rang: Administrateur


Féminin Nombre de messages : 742
Age : 52
Localisation : Aix-en-Provence
Emploi : Conteuse-Musicienne
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Joyeuse Misère   Mer 27 Fév - 23:38

Joyeuse misère (conte du Moyen-Age)

Il y était une fois, dans une ville, un savonnier du nom de Rubin.
Il était si pauvre, qu'il n'avait même pas de quoi avoir un logement convenable,
aussi dormait-il dans un recoin, sous l'escalier e la demeure d'un très riche avare.
Mis à part ses vêtements en haillons, il ne possedait qu'un vieux violon sur lequel il jouait dans la rue, après son travail.
De temps à autre, grâce à sa musique, il recevait un ducat ou deux.
Il va s'en dire que cet argent tombait toujours à pic, et qu'il en était encouragé à jouer de son violon encore et encore, joyeusement!

Par contre, son propriétaire avare n'avait pas le moindre instant de gaîté, car il se souciat jour et nuit pour sa fortune.
Un jour, sa femme dit au riche:
- comment se fait-il, mon cher mari, que ce Rubin soit toujours aussi gai, et qu'il joue et qu'il chante alors qu'il ne possède rien? Nous avons de l'argent en abondance, mais toi, tu es toujours maussade.
Son mari lui répondit:
- Bon, je vais tâcher de lui enlever cette gaîté!
La femme répondit qu'elle doutait fort qu'il y parvienne, à moins de lui faire du mal, de le blesser!
Et son mari lui promit de ne lui faire aucun mal!...

La nuit suivante, le riche suspendit une bourse pleine d' argent dans la soupente de Rubin.
Au matin, celui-ci la trouva, et tout au long de la journée, il ne songea plus qu'à ce qu'il allait bien pouvoir achter avec tout cet argent... si bien qu'il en oublia de chanter!!

Cela dura un certain temps au bout duquel l'avare dit à sa femme:
- as-tu remarqué que Rubin ne chante plus, à présent?
- c'est pourtant vrai! je ne l'ai plus entendu depuis longtemps!
Alors le riche avare ricana:
- Tu vas voir comment je vais lui rendre l'envie de chanter!
Et il s'en fut trouver Rubin pour le prier de lui restituer son argent.
L'honnête savonnier ne songea pas à mentir et lui rendit son bien.
Puis il saisit son violon et en joua comme auparavant, heureux!

L'avare dit à sa femme:
- tu entends? Rubin joue de nouveau!
La femme s'étonna:
- tu as raison. Mais je n'y comprends rien du tout! A quoi tout cela tient-il?

Alors l'avare lui expliqua comment cela c'était passé.
Mais il fut bien le seul à ne pas tirer la leçon de l'incident et à ne pas avoir compris comment cesser d'envier la gaîté du pauvre savonnier!...


_________________
Belle et Douce Journée à vous! /I\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contesduchene.blogspot.com
 
Joyeuse Misère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeuse Année 2010
» Joyeuse année
» [Paasilinna, Arto] Le cantique de l'apocalypse joyeuse
» Joyeuse tristesse
» "comment le FMI crée la misère"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LJC :: MYTHES-CONTES-LEGENDES :: Contes & Légendes :: Contes-
Sauter vers: